A l'âge de 19...

... Jacques Brel a déjà quitté l'école. Pas tellement étrange à cette époque, dans sa situation. À cette époque, finir ses études secondaires est une bonne entrée dans la vie économique. Sauf que Jacques n'a guère fini ses études. Il est brillant pour le français, trop médiocre pour le reste. C'est l'usine familiale, une cartonnerie, qui lui sert d'issue. et -malgré l'échec scolaire- il y a tout espoir que le jeune Brel succèdera un jour à son père comme directeur. 

Regardez comment Jacques raconte sa propre histoire dans un petit bistro de Montmartre, décor d'une émission consacrée à ses chansons.

 

Milieu bourgeois, vie aisée. Sa mère est la plus artistique, elle joue au théâtre amateur. Milieu catholique, mais avec une certaine ouverture. Le jeune Brel devient membre de 'Franche Cordée', un mouvement de jeunesse local d'inspiration catholique, humaniste et socialiste à la fois. Et -vraiment exceptionnel pour l'époque- mixte. C'est depuis 1946 qu'il est membre de ce groupe. Il est introduit par un ami avec les mots 'Il a des problèmes à l'école. Il a des problèmes avec sa famille. Donc il est à sa place ici.'

C'est ici que Brel chante pour la première fois. C'est ici qu'il rencontre Miche, qui devient sa femme. Ils se marient en 1950, Brel a à peine 21 ans à ce moment. Leur première fille, Chantal, est née un an après. Pour payer le loyer, le couple travaille à deux. Un peu exceptionnel à l'époque aussi.

Boulot, famille... les jeux sont faits... Où est le chansonnier Brel ? Il y a la guitare, qu'il maîtrise. Il y a bien sûr le cercle 'Franche Cordée'. Il y a les cafés et les cabarets Bruxellois. Jacques commence à y chanter. Jacques essaie de contacter les entreprises de disques, les responsables des stations radios... Sans succès.

Son père se méfie de la carrière artistique de son fils. Si il voulait s'y jeter, son père lui demande d'au moins changer son nom. Et voici 'Jacques Bérel, fantaisiste' est né, pour une courte existence. Ou au moins, c'est ce qu'il fait imprimer sur cartes de visite qu'il laisse chez les producteurs.

C'est enfin Jef Claessens, le responsable de la station de radio Limburgoise, qui lui donne l'occasion de se montrer en 'live' à la radio. (Limbourg est la province nord-est de la Belgique, certainement à cette époque une région sous-développée de la Belgique, certainement 'hors centre').

Et ses chansons ? Est-ce qu'il y a déjà les traits du grand artiste, brillant dans ses textes ? Ce sont les premiers essais. Ne pas dépasser les limites. Oser la confrontation avec le public.

Je Vous invite à écouter 'Il y a', un des enregistrements de cette époque que j'ai retrouvé. Pour moi, il y a déjà la poésie de Brel dans la voix. Et dans le texte, une mélancolie.  (Cliquez juste sur la flèche verte)

 

 

(texte sous les photos:

1932: Portrait de famille. Jacques, ses parents (Elisabeth van Adorp et Romain Brel) et son grand frère Pierre.

1937: Comme louveteau au groupe des scouts roi Albert I

1950: Le premier juin, il se marie à Thérèse -Miche- Michielsen- à la commune Bruxelloise de Laeken

 

Stefan lit Brel

Il y a