Au suivant - 8 mai 2013

Lors de notre visite à Porto se passa un grand festival des étudiants. Avec leur uniforme, ils étaient si présents à la ville. Uniforme ridicule un peu, parce qu'il a un grand qualité 'Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry', costume noir et cape... Un uniforme fait discerner un groupe du masse. Un uniforme efface l'individualité dans ce même groupe...

étudiante à Porto

'L'uniforme entre les uniformes', c'est bien sûr l'uniforme du militaire. Brel chante dans 'Au suivant' de son propre expérience à l'armée, je crois, où personne n'est plus que le suivant d'un suivant. Pendants les examens universitaires, pour les étudiant(e)s c'est peut-être une même expérience, d'être surtout le suivant du suivant.

Chaque université proclame de former des inidividus forts, capables d'utiliser leurs capacités intellectuelles d'une façon indépendante. Mais l'université elle même est devenue un autre institut de masse, où l'individu est devenu un numéro.

J'imagine la chanson que Brel aura pu écrire de l'université... Le refrain 'au suivant, au suivante' peut rester... Il va emmerder l'aspect de 'masse', il va employer tout son humour sarcastique pour insulter les professeurs qui se prennent pour des dieux, ill va encourager l'individualité même contrariante des étudiant(e)s les plus fort(e)s.

Cette chanson je veux chanter pour Vous, ma Déesse, maintenant que les examens s'approchent. (En espérant que la fac de l'histoire des arts n'est pas cet institut de masse, bien sûr, et qui'il n'y a pas des professeurs qui se prennent pour des dieux. Et en sachant que Vous êtes entre ceux et celles qui savent se discerner comme individu dans chaque situation)